• Ah pour les commémorations, pour l’accueil de soi-disant réfugiés (nombre d’entre eux dixit l’état islamique…). Pour choyer les racailles, pour les parades, pour combattre les résistants de Marine Le Pen, de Riposte Laïque, là vous êtes présents (tiens d’ailleurs cela me suggère une question, à votre avis comment nomme-t-on les Français qui, de 1940 à 1944, s’opposent à la résistance contre les nazis ? Répondez !

    Mais pour prendre en compte la souffrance incommensurable de cette partie de la population travailleuse, nourricière, sympathique et Patriote, là vous êtes absent (lorsque j’avais dix ans, l’agriculture Française était la première mondiale, vous l’avais tuée idem l’Education Nationale).

    Pourquoi ne commémorez-vous pas les centaines de vaillants paysans suicidés, suicides dont vous avez votre part de responsabilité évidente, comme vos prédécesseurs RPS (herpes).

    En les mettant volontairement en concurrence déloyale vous signez leur arrêt de mort.

    En négociant le traité scélérat en catimini avec les USA (traité TAFTA), non seulement vous les vouez à une mort certaine, mais vous permettez aux industries US ne respectant ni la vie des animaux, ni la vie de l’homme, de s’implanter pour quelques euros dans nos campagnes sur les corps de ces malheureux.

    Prenez garde, un jour prochain, le Peuple vous demandera des comptes, et ce jour là, personne ne pourra rien pour vous.

    Bertrand HECQUET

    Qu'est ce qu'il croyait


    12 commentaires
  • La haine de soi et de nos femmes atteint des sommets. A quand une incitation à exterminer nos propres enfants pour faire de la place pour les leurs ? A quand une incitation à aller coucher sous les ponts pour leur laisser nos maisons et nos biens ?

    Le silence des féministes sera, sur le coup, une incitation à dissoudre toute association féministe.

    Je vous invite à interpeller immédiatement et férocement toutes les associations dites féministes dont notre amie Beate nous avait recensées il y a quelque temps et que j’ajoute sous l’article de MPI.

    « Le viol dure 30 secondes et le racisme pour la vie. Faites-les entrer. » Message accompagné de l’image d’une jeune fille blonde avec le visage entre les mains, en signe de désespoir.

    C’est le tract qui est en train de tourner sur internet et dans la ville de Munich, en Allemagne, assorti des hashtag #refugeeswelcome et #antifa.

    C’est le tract scandaleux que semble-t-il des officines immigrationnistes, anti-racistes, anti-fascistes, ont eu le mauvais goût très inquiétant de diffuser. Le délire misérabiliste et moralisateur de ces gens-là atteint des abysses d’abjection. Avant il y avait la chair à canon pour combattre l’invasion, maintenant il y a la chair à plaisir pour soutenir l’invasion !

    Le message est clair : si l’immigration de masse apporte avec elle de graves conséquences, dont des viols, elle doit quand même être acceptée parce qu’elle contribue à combattre le racisme!  Divagation que personne n’a osé revendiquer explicitement mais qui a obtenu une large audience sur les réseaux sociaux de la gauche allemande et auprès d’administrateurs de diverses pages politiques. Parce que pour être franc, les politiciens germains, inquiets pour l’ordre public, vont bien devoir faire endosser à leurs femmes et à leurs filles les conséquences de cette immigration invasion. Mais plus grave encore : cette pensée semble être acceptée par une partie du peuple allemand, le peuple maudit, le plus grand vaincu de la deuxième guerre mondiale, accablé par une honte éternelle et générationnelle, qui entretient un rapport très particulier avec son identité dont il condamne toute velléité de régénérescence et de renaissance. Dans certaines couches de la société d’ultra-gauche, cette identité doit même disparaître de la surface de la terre.

    Message entendu dans d’autres pays européens et déjà mis en pratique !  En Italie, un Tunisien de 33 ans, vendeur de cocaïne, Montassar Ayari, a séquestré et violenté des heures durant une adolescente de 16 ans, dans un appartement géré par la commune. Le juge de Bologne a décidé que 6 ans de détention étaient suffisants. Le procureur avait requis 7 ans et deux mois. Cette ridicule condamnation va de pair avec le tract allemand.

    Époux, frères, cousins, amis, montrez-vous accueillants et hospitaliers : donnez comme cadeau de bienvenue aux nouveaux arrivants et sacrifiez sur l’autel de l’antiracisme, vos femmes, vos filles, vos cousines, vos amies. Vous cultiverez ainsi la vertu essentielle de notre belle époque angélique, la solidarité héroïque avec toute la misère du monde. Vous serez les héros, elles seront les Iphigénie consentantes de la lutte contre le racisme, lutte primordiale, existentielle, civilisationnelle. Lutte unique quasi-divine de nos temps d’impiété et de trahisons collectives.

    Francesca de Villasmundo


    7 commentaires
  • Alors que la loi El Khomri suscite de nombreuses critiques chez les syndicatsau sein de la gauche et parmi les Français, un internaute a eu la drôle d'idée de publier une série d'animation japonaise - avec sous-titrage français - pour expliquer ce projet de loi. "Pour survivre, les femmes et les hommes devront apprendre la flexibilité. De l'action. Des larmes. Des plans sociaux", explique l'internaute.

     


    2 commentaires

  • 3 commentaires
  • Qui sait si, un jour, lire Lui devant une mosquée ne deviendra pas, dans ce pays, une infraction pénale ?

    M6 info vient de diffuser une nouvelle odieuse qui fait froid dans le dos. D’ailleurs, il est incompréhensible que France 2 et TF1 n’aient pas repris cette information pour la diffuser au 20 h.

    Imaginez-vous qu’en Moselle, des revues d’un genre particulier ont été laissées devant une salle de prière musulmane. Quel choc pour la communauté franco-turque quand, dans la nuit de samedi à dimanche, un individu est venu déposer des magazines pornographiques devant la salle de prière de la petite localité de Bitche. Oui, vous avez bien lu : ce dimanche, une dizaine de magazines pornos ont été délibérément jetés devant la mosquée, et ceci pour la deuxième fois en quelques mois !

    Pourquoi une telle opération nocturne ? Deux solutions s’offrent à nous…

    Soit nous sommes en face d’un acte islamophobe, qui doit être réprimé fermement. Car obliger certains musulmans à regarder ces photos infâmes, alors que serrer la main d’une femme est pour eux insupportable, est une atteinte intolérable au Coran. Imaginez l’horreur, pour un mahométan, de voir toutes ces mécréantes dans leur plus simple appareil. Mettre sous les yeux d’un croyant un corps dénudé, c’est agiter un chiffon rouge devant un taureau et entraîner colère, voire crise cardiaque et apoplexie.

    Ou, alors, c’est un coup des féministes allemandes : n’oublions pas que Bitche n’est qu’à une vingtaine de kilomètres de la frontière. Leur idée : venir en aide aux migrants en évitant, par cette solution de repli, de nouvelles agressions sexuelles semblables à celles de Cologne. Donner en pâture à certains islamistes des photos « hard » sur papier glacé est un moyen de faire monter la libido en éradiquant les atteintes aux bonnes mœurs.

    Bref, quels que soient les motifs, ce crime ne peut rester impuni, aussi une enquête est diligentée suite au dépôt de plainte de l’association franco-turque de la ville. La gendarmerie, qui ne mollit pas sur ce dossier, prend les faits très au sérieux.

    Le plus simple n’aurait-il pas été de mettre ces revues à la poubelle sans faire d’histoire ? Mais, visiblement, la police n’a rien d’autre à faire.

    Les forces de l’ordre sont actuellement occupées partout en France, soit parce qu’elles font parties de l’opération Sentinelle, soit parce qu’elles courent derrière les tracteurs bloquant les administrations locales, soit parce qu’elles sont déplacées sur Calais pour pourchasser certains migrants ou faire face à certains généraux en retraite, soit encore parce qu’elles continuent à quadriller les quartiers sensibles pour dissuader les bandes ethniques de brûler, voler ou vendre de la drogue.

    À un moment où il ne se passe pas une semaine sans que des tombes soient profanées ou des églises vandalisées, à un moment où des jeunes femmes sont au mieux bousculées, au pire agressées sexuellement, à un moment où des enfants sont dépouillés, il est réconfortant de savoir que la police protège l’islam contre l’atteinte aux bonnes mœurs. Mais, au fait, si les gendarmes retrouvent le coupable, de quoi vont-ils pouvoir l’inculper, quand on vient d’apprendre que les Femen ont été blanchies de l’accusation d’injure, alors qu’elles avaient hurlé en pleine manifestation : « Occupe-toi de ton cul », « Fuck Church » ou « Saint-Esprit étroit ». Le tribunal correctionnel de Paris a, en effet, jugé que la plupart de ces propos n’étaient pas injurieux…

     


    7 commentaires

  • 5 commentaires
  • Daltoniens

    çà peut aider

    çà peut aider

    çà peut aider

    çà peut aider

    çà peut aider

    çà peut aider

    çà peut aider

     


    3 commentaires

  • 3 commentaires
  • Les ch'tis

    Les ch'tis

    Les ch'tis

    Les ch'tis

    Les ch'tis

    Les ch'tis

    Les ch'tis


    8 commentaires
  • Ils ne sont pas morts... secourus par 2 autres personnes qui auraient pu y laisser leur peau.


    4 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires