• Ces photos ont capturé le processus de criblage des cheerleaders de football en Ouganda. Dans ce pays pauvre d'Afrique les policiers ne disposent même pas d'argent pour les détecteurs de métaux, de sorte que l'inspection des citoyens se fait manuellement.
    Apparemment, ces gars-là sont très satisfaits de leur travail, vont volontiers et ne se plaignent jamais. Et les spectatrices,encore moins.

    Contrôle au stade

    Contrôle au stade

    Contrôle au stade

    Contrôle au stade

    Contrôle au stade

    Contrôle au stade


    13 commentaires
  • Frontière


    4 commentaires

  • 2 commentaires
  • Ne les oubliez pas

    Ne les oubliez pas

    Ne les oubliez pas

    Ne les oubliez pas


    4 commentaires
  • Pour ceux qui aiment bien récupérer, bricoler et inventer des trucs. Quant on n'est pas fort, il faut être malin qu'il dit...


    4 commentaires
  • Et pour çà il faut une vieille 205 diesel bien fumante, çà tombe bien j'en ai une.


    5 commentaires

  • 3 commentaires
  • Un jour, un fleuriste se rendit chez le coiffeur pour se faire couper les cheveux. Après sa coupe, il demanda combien il devait. Le coiffeur répondit: "c'est gratuit, je fais du bénévolat cette semaine". Le fleuriste s'en alla tout content. Le lendemain, en ouvrant sa boutique, le coiffeur trouva à sa porte une carte de remerciements et une douzaine de roses.   Plus tard, c'est le boulanger qui se présenta pour se faire couper les cheveux. Quand il demanda à payer, le coiffeur lui dit : "Je ne peux accepter d'argent, cette semaine, je fais du bénévolat". Heureux, le boulanger s'en alla tout content.Le lendemain, il déposa à la porte du coiffeur une demi-douzaine de croissants, avec un mot de remerciements.  

    Puis, ce fut le député du coin qui se présenta. Lorsqu'il voulut payer, le coiffeur lui répondit : "Mais non, cette semaine c'est gratuit, je fais mon bénévolat !" Très heureux de cette aubaine, le député quitta la boutique.  

     

      Le lendemain, quand le coiffeur arriva pour ouvrir, une douzaine de députés et de sénateurs attendaient en ligne pour se faire couper les cheveux gratuitement ...  

     

     

    Voilà la différence fondamentale entre les citoyens de ce pays et les politiciens qui nous gouvernent. 


    >


    2 commentaires