• Curieusement lorsque les médias sollicitent le témoignage d'un retraité qui se plaint de l'augmentation de la CSG, ils ne s'adressent qu'à quelques retraités qui gagnent pour le moins 2 500 € voir 4 500 € laissant l'impression amère que tous les retraités sont des nantis. C'est d'ailleurs ce qui reste imprimé dans l'esprit collectif. A se demander si ces retraité triés sur le volet ne sont pas payés pour dénigrer l'ensemble des autres retraités.

     

    Sauf que le montant moyen brut mensuel des retraites en France s'élève à 1.376 euros mensuel

     

    http://drees.solidarites-sante.gouv.fr/etudes-et-statistiques/publications/panoramas-de-la-drees/article/les-retraites-et-les-retraites-edition-2017

     

     Un exemple parmi beaucoup d’autres de la propagande écœurante de néo nazi médiatiques où les idées préprogrammées par l'Etat macronien véhiculées par des médias feraient rougir leur saint patron Joseph Goebbels :

     

    http://bfmbusiness.bfmtv.com/observatoire/les-retraites-ont-ils-les-moyens-de-faire-l-effort-que-leur-impose-macron-1246405.html#xtor=AL-68

     

     Mais que les amis de macron se rassurent, la suppression de l'ISF compensera largement la hausse de la CSG et quand aux vrais privilégiés, ce sont ceux qui tentent injustement de dénigrer les autres pour faire oublier leurs privilèges fiscaux et leurs subventions qui eux restent intacts.

     

    Macron ayant été le seul candidat à avoir promis de conserver les privilèges aux médias et aux « artistes », il était normal qu'il soit devenu LE favori, il peut même en user et en abuser sans que ces derniers ne se rebiffent.

    Paupérisation des retraités

     

    http://pauvrefrance.centerblog.net/

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    1 commentaire
  • Depuis quelques jours il n’est question que de ces malheureux ROHINGYAS qui par dizaine de milliers se voient contraints de quitter « leur pays », la Birmanie, chassés par l’armée Myanmar Birman.
    C’est tout juste si on ne nous demande pas de les accueillir chez nous, en Europe, ces « pauvres musulmans » persécutés.
    Mais au fait, qui sont-ils très exactement ces Rohingyas ?
    Ce sont justement des « migrants » qui ont envahi la Birmanie au cours du 19e siècle parce qu’ils étaient chassés du Bengale par les Anglais, qui les considéraient comme une minorité religieuse « très dangereuse, prédatrice et parasitaire », en quelques mots des « criminal tribes » (Tribus criminelles).
    Depuis leur arrivée en Birmanie, il y a deux siècles, les Rohingyas vivent en communauté, refusent de s’intégrer, rejettent les traditions, la culture et le mode de vie birman, tout en revendiquant tous les avantages que leur accordait la citoyenneté birmane.
    Depuis le début de ce XXIe siècle et le développement mondial de l’islamisme, depuis le début de la guerre déclarée par l’État Islamique au reste du monde, les Rohingyas du sud de la Birmanie se révoltent : ils saccagent les élevages de porcs et les restaurants qui en servent, ils veulent imposer la charia et leurs mœurs dans cette Birmanie dont la majorité de la population est bouddhiste.
    Ce dernier mois de ramadan la violence, provoquée par le terrorisme islamiste, s’est accentuée : notamment une vingtaine de postes de police détruits par des djihadistes Rohingyas dans la région de Rakhine, et la décision a été prise par les autorités birmanes d’y mettre un terme et d’expulser cette minorité Rohingyas vers leur pays d’origine, le Bengladesh.
    Plus de deux cent mille clandestins Rohingyas ont déjà été expulsés.
    Bien entendu tous les pays musulmans du monde crient au génocide (et qui mieux qu’eux peuvent en parler puisqu’ils le pratiquent depuis des siècles et des siècles) contre cette campagne antiterroriste, et au premier rang les organisations islamistes internationales, suivis par certains autres pays qui se veulent démocratique, laïque, républicain, et soi-disant respectueux des droits de l’homme, comme par exemple la France et sa presse pro-musulmane, pro-chances pour la France !
    En revanche on se garde bien de vous informer sur la persécution permanente des chrétiens du Timor, en Indonésie, des coptes en Égypte, des Syriaques en Irak et des juifs, dans tous ces pays essentiellement musulmans.
    On passe sous silence les attentats répétés commis par une minorité musulmane islamiste, se revendiquant de l’État Islamique, dans ce pays, les Philippines, à majorité chrétienne !
    Nos médias critiquent ouvertement le silence de Aung San Suu Kyi, l’actuelle chef du gouvernement birman, qu’il y a peu de temps encore était encensée pour le Prix Nobel de la Paix qui lui était décerné.
    Même les bouddhistes, religion de paix et de sagesse s'il en est, se trouvent devant l'obligation de s'armer et de se défendre.
     
    Les pays qui, eux, sont parfaitement au courant de cette situation dramatique pour la Birmanie, comme l’Inde et la Chine, lui apportent un soutien inconditionnel.
    Gardons-nous de jeter la première pierre contre ces pays qui se défendent courageusement contre le terrorisme religieux islamique puisque nous sommes incapables d’y mettre un terme !
    Il est primordial que la population française soit informée sur ces évènements par d’autres médias que ceux « subventionnés » pour la désinformer quotidiennement.
     
     
     
     
     
     
     

    1 commentaire
  • Selon un journaliste de France 3, un responsable du mouvement politique présidentiel aurait adressé un mail à ses partisans, leur demandant d'infiltrer la marche du 23 septembre organisée par La France Insoumise contre la réforme du Code du travail.

    «Emmanuel Macron est le seul légitime à représenter le peuple. Manif du 23/09» : c'est dans un mail au titre explicite qu'un cadre de La République en marche (LREM) aurait suggéré de noyauter la manifestation de La France Insoumise (LFI) organisée le 23 septembre à l'appel de Jean-Luc Mélenchon pour protester contre la réforme du Code du travail.

    «Soyons nombreux, samedi [23 septembre]. Balisons le trajet de la manif. Prenons des photos à adresser à [nom d’un responsable local de LREM] qui saura en faire le meilleur usage», peut-on lire dans le message électronique qui aurait été adressé par un cadre de LREM à des responsables locaux du parti présidentiel en Haute-Garonne, selon une information du blog politique de France 3 Midi-Pyrénées.

    Le journaliste souligne que les adresses mails de l'expéditeur et des destinataires, dont l'identité n'est pas communiquée, sont bien exactes.

    Signe de reconnaissance pendant la manifestation

    Les militants du parti d'Emmanuel Macron qui répondraient ainsi présents à cette invitation, auraient également reçus pour instruction d'effectuer un signe pour se reconnaître entre eux : lever les quatre doigts de la main «pour rappeler à Jean-Luc Mélenchon qu’il est arrivé 4e à la présidentielle et qu’il n’a aucune légitimité à représenter le peuple». «Faisons ce signal [...] Beaucoup au-delà de nos rangs se reconnaîtrons», proposerait le mystérieux auteur du mail.

    «Et n’oublions jamais que pour Mélenchon, la démocratie est le problème, pas la solution», peut-on encore lire dans la fin du courrier électronique, semblant rejoindre les propos du député LREM Sylvain Maillard qui avait récemment accusé La France insoumise de porter «des idées de dictatures».

    Le rassemblement organisé à l'appel du leader de La France insoumise, qui pourra notamment compter sur la présence de Benoît Hamon, débute le 23 septembre à 14h place de la Bastille.

    La veille, le président de la République avait signé, en direct devant les caméras de télévision, les cinq ordonnances réformant le Code du travail, malgré les manifestations.

    http://france3-regions.blog.francetvinfo.fr/midi-pyrenees-politiques-france3/2017/09/22/en-marche-appelle-a-infiltrer-la-manifestation-de-jean-luc-melenchon.html

    Infiltration?

     


    votre commentaire
  • Un camion qui transportait des bonbonnes de gaz a pris feu le 18 septembre après-midi sur la RN10 en Charente-Maritime, provoquant une explosion, mais sans faire de blessés. La scène, impressionnante, a été filmée.

    Pour une raison encore indéterminée, un poids lourd circulant dans le sens Bordeaux-Paris a pris feu peu après 14h sur la route nationale RN10 à hauteur de la commune Chevanceaux, dans le sud de la Charente-Maritime le 18 septembre. La présence de gaz à son bord a entraîné l'explosion du chargement, selon les pompiers.

    Le chauffeur du camion est indemne, de même que le chauffeur d'un autre véhicule situé à proximité, d'après les secours.  

    53 sapeurs-pompiers ont été dépêchés sur place, dont 29 de Charente-Maritime, secondés par 24 venus de la Charente toute proche.

    Un périmètre de sécurité a été mis en place. Quatre habitations situées dans ce périmètre ont été évacuées par les gendarmes, et les occupants de deux autres maisons situées dans les environs ont été confinés, selon les pompiers. 

    La circulation a été interrompue sur les deux voies dans le sens Bordeaux-Paris, provoquant plus de 20 km de bouchon. Une dizaine de kilomètres de bouchons étaient également constatés sur les voies en sens inverse, où la circulation n'a pas été interrompue.


    votre commentaire
  • Après avoir nommé Nicolas Hulot, l'animateur vedette de l'émission «Ushuaïa», au poste de ministre de l'Ecologie, c'est au tour du non moins célèbre Stéphane Bern d'être chargé d'une mission de préservation du patrimoine par l'Elysée.

    Voici une nouvelle qui inquiète Twitter. Après avoir nommé l'ancien animateur de l'émission «Ushuaïa», Nicolas Hulot, au poste de ministre de l'Ecologie en mai dernier, Emmanuel Macron vient de confier à une autre star du PAF, Stéphane Bern, une mission bénévole pour identifier des monuments du patrimoine local en péril.

    Hanouna à la culture?

     «Je vais confier à Stéphane Bern une mission pour recenser notre patrimoine culturel qui n'est pas en état et réfléchir à des moyens innovants de financer ces restaurations, dans les mois et années qui viennent», a précisé le chef de l'Etat le 16 septembre à l’occasion de sa visite du château de Monte-Cristo, lors des Journées européennes du Patrimoine.

    A la question «Pourquoi Stéphane Bern ?», il a répondu : «Pourquoi pas ? Parce qu'il a cette passion, parce qu'il a montré dans ces dernières années son attachement au patrimoine culturel par ses émissions et donné goût à cela à nombre de nos concitoyens.»

    mmédiatement, de nombreux internautes ont vu dans cette nomination d'un animateur vedette «un nouveau coup de com'», soulignant que le chef de l'Etat aimait décidément s'entourer de personnages médiatiques. Manière peut-être aussi de donner un coup de boost à sa côte de popularité, en chute libre depuis plusieurs mois.

    Aussi, les twittos se sont amusés à imaginer que d'autres stars des plateaux de télévision seraient bientôt nommées à des postes importants par Emmanuel Macron. Cyril Hanouna à la Culture ? Ou encore Fred et Jamy (de l'émission «C'est pas sorcier» sur France 3) ? Michel Platini ou Pierre Ménès aux Sports ? Sur la toile, chacun y va de son hypothèse.


    votre commentaire
  • La chaîne CBS vient d’annoncer que les employés du consulat russe fermé de San Francisco auraient violé les normes d’«incinération des ordures». Les diplomates auraient-ils brûlé des documents secrets avant de partir? Décidément, rien n’arrête les amateurs de théories du complot… La Main du Kremlin a mené l’enquête!

    La fumée noire qui émanait le 1er septembre d'une cheminée du consulat russe à San Francisco, la veille de sa fermeture sur décision de Washington, préoccupe toujours les autorités américaines deux semaines après les faits.

    Le département de gestion de la qualité de l'air dans la région de la baie de San Francisco (Bay Area Air Quality Management District) a récemment adressé une note aux employés de la mission diplomatique russe suite à la violation présumée des normes d'«incinération des ordures», a annoncé la chaîne de télévision CBS. Les autorités locales reprochent aux diplomates d'avoir brûlé des «matériaux interdits ou des ordures».

    Le département d'État américain a annoncé le 31 août que la Russie devrait fermer avant le 2 septembre son consulat général à San Francisco et ses missions commerciales à Washington et New York. La fumée émanant d'une cheminée du consulat russe à la veille de sa fermeture a été l'objet de toutes les attentions. Les pompiers de la ville, qui sont intervenus à la suite d'appels alarmés, ont annoncé après vérification qu'il ne s'agissait pas d'un incendie.

    Les utilisateurs des réseaux sociaux avaient antérieurement supposé que les employés du consulat, qui n'avaient que quelques jours pour quitter la mission diplomatique, auraient détruit des documents secrets qui ne devaient pas tomber entre les mains des services secrets américains.
    Des agents du FBI ont perquisitionné le consulat le 2 septembre, considérant plus qu'il ne possédait plus l'immunité diplomatique. Comptaient-ils y découvrir des papiers capables de prouver l'ingérence présumée de Moscou dans la présidentielle américaine ou dans le piratage des systèmes du Comité national démocrate?
     
    Selon la représentante officielle du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, le personnel du consulat effectuait le 1er septembre des activités visant à préserver le bâtiment — débrancher les appareils, fermer les rideaux, se débarrasser des ordures, etc.

    Et voilà, le nouveau prétexte est tout trouvé! Les autorités accusent les Russes d'avoir maltraité leurs ordures!

    Si la fumée qui planait au-dessus de la mission diplomatique semblait somme toute inoffensive, on peut se demander si d'autres fumées, beaucoup plus planantes celles-là, n'ont pas altéré la faculté de jugement de certains observateurs sur place…

     

     

     


    votre commentaire
  • Le Venezuela envoie 10 tonnes d’aide humanitaire à Saint-Martin, malgré la position de Paris

     

    En dépit des propos de son homologue français, qui avait qualifié son gouvernement de dictature, le président vénézuélien Nicolas Maduro a annoncé l'envoi d'aide humanitaire à l’île française dévastée par l’ouragan Irma.

    Le gouvernement du Venezuela a annoncé le 10 septembre qu'il ferait parvenir 10 tonnes d'aide humanitaire à l'île de Saint-Martin, ravagée par l'ouragan Irma. Des biens de première nécessité tel que de l’eau, de l'équipement de secours, des vêtements ou encore des matelas seront envoyés sur place.

    Le ministre des Relations intérieures, de la Justice et de la Paix Néstor Reverol a déclaré que ces aides seraient livrées par un avion des Forces armées nationales bolivariennes (FANB) selon le quotidien El Nacional.

    Face au désastre humanitaire à Saint-Martin, le ministre vénézuélien des Relations extérieures, Jorge Arreaza, s'est exprimé sur Twitter : «Le Venezuela et l'ALBA [Alliance bolivarienne des peuples de notre Amérique] seront toujours présents pour tendre leur main fraternelle face à toute difficulté. Nous sommes encore alertes dans les Caraïbes.»

    L'annonce de l'aide apportée à l'île française par le gouvernement vénézuélien survient alors que les relations sont au plus bas entre le pays d'Amérique latine, qui traverse une grave crise, et Paris.

    Le 29 août, dans un discours face aux ambassadeurs français, Emmanuel Macron avait notamment qualifié le Venezuela de «dictature qui tente de survivre au prix d'une détresse humanitaire sans précédent, alors même que les ressources de ce pays restent considérables».

    Réponse dès le lendemain du ministre Jorge Arreaza dans un communiqué : «Les propos du président de la République française démontrent une profonde méconnaissance de la réalité.»

    Le ministre vénézuélien avait alors appelé au «respect pour sa démocratie», estimant que l'intervention verbale du dirigeant français constituait une «ingérence» dans les affaires du Venezuela.

    Le ministre Néstor Reverol a souligné que l'initiative vénézuélienne faisait partie de la coopération internationale de l'ALBA, même si l'île de Saint-Martin n’en est pas membre.

    Initiée en 2004 par Fidel Castro et Hugo Chavez, l'ALBA est une organisation politique, culturelle, sociale et économique vouée au renforcement de la coopération économique et écologique entre certains pays d’Amérique latine et des Caraïbes, comme Cuba, la Bolivie, le Venezuela ou encore Sainte-Lucie. Une alliance par ailleurs chère à Jean-Luc Mélenchon, qui souhaitait y faire adhérer la Guyane et les Antilles françaises.

    https://francais.rt.com/international/43052-peu-rancunier-venezuela-humanitaire-saint-martin-ouragan-irma

    vidéo Saint-Marin:

    http://video.lefigaro.fr/figaro/video/irma-ce-qu-il-reste-de-saint-martin/5573580021001/


    1 commentaire

  • 1 commentaire
  • Le nucléaire est utilisé dans de nombreuses centrales, mais aussi pour fabriquer des armes. En cas d'accident ou d'attaque savez-vous vraiment où vous cacher ? Voici un petit top 10 des lieux où vous pourrez vous cacher si un nuage atomique venait à pointer le bout de son nez.

    10 LE FRIGO: Si vous êtes chez vous et que vous n'avez pas encore pu investir dans un abri antiatomique, il sera bien entendu trop tard. Du coup vous pouvez vous replier sur votre frigo. Votre conteneur à nourriture pourra vous protéger de la déflagration. Petit problème, il n'y a qu'une seule place et vous risquez vite de vous y sentir à l'étroit, surtout si vous devez y rester longtemps ! L'idée peut paraitre bête, mais deux scientifiques ont vraiment réfléchi à la question.

    9 LA BANQUE DE FRANCE: Un endroit blindé sera parfait pour vous protéger d'une explosion. La Banque de France dispose d'un énorme coffre fort en son sein, comme toutes les banques d'ailleurs. Vous pouvez éventuellement vous enfermer à l'intérieur, mais par contre il faudra trouver quelqu'un pour venir vous ouvrir... 

    8 Les égouts:    Sous la surface de la Terre, vous aurez plus de chance de vous en sortir. Les égouts ne sont pas l'endroit idéal pour votre odorat, mais au moins vous aurez de quoi manger avec les rats. Oui il faut choisir, des rats ou l'irradiation. Perso je pense que je vais choisir les petites boules de poils.                                     

     7 Le sous-marin le Redoutable: En cas de catastrophe nucléaire, l'un des meilleurs endroits pour ne pas se faire toucher est sous l'eau. Malheureusement la cité de l'Atlantide a disparu donc il faudra se tourner vers un moyen plus à notre portée. Pourquoi ne pas vous rendre à Cherbourg pour vous cacher dans le Redoutable ? Ce sous-marin français sera parfait pour se cacher du nuage.

    6 Les bunkers en Normandie: Les nazis les avaient fait construire afin de surveiller le littoral et se protéger des attaques aériennes de l'Alliance. On pourra les recycler pour se protéger du nuage nucléaire. Attention la vétusté et le manque d'entretien devrait vous réserver quelques surprises. Mais bon comme on est là pour survivre, on ne va pas se plaindre...

    5 L'Elysée: Le Président de la République dispose d'un abri de 250m2 situé sous le Palais de l'Élysée. Difficile d'accès me direz-vous, mais en cas d'attaque peut-être que le Président laisserait "le peuple" partager cet abri. Ce n'est pas très grand, mais il y a déjà de quoi faire.

    4 Les catacombes à Paris: Si le Président ne souhaite pas partager, vous pouvez toujours vous rabattre sur les catacombes. De nombreux morts seront déjà sur place, ce qui vous aidera à vous habituer pour quand vous devrez sortir. Rester sous terre devrait pouvoir vous sauver. Reste à savoir où se trouve l'entrée des catacombes...

    3 La maison de la radio à Paris: Lors de la construction des locaux de Radio France, on était en pleine Guerre Froide. L'architecture a donc été pensée pour construire 14 abris antiatomiques. Ces 14 abris sont toujours existants et ils sont accessibles par des galeries situées sous le bâtiment et sous les égouts.

    2 Les mines abandonnées: Les mines qui étaient utilisées dans le Nord de la France, en  Lorraine, en Languedoc, en Auvergne ,  pourront trouver une nouvelle utilité. Si certaines sont aujourd'hui condamnées, d'autres pourront vous permettre de survivre.

    1 Aller en Suisse: Pour les frontaliers, il existe une solution en franchissant la frontière vers la Suisse. Selon la loi fédérale de ce pays, il est obligatoire d'avoir un abri à proximité de son habitation. En 2006, la Suisse comptait environ 300 000 abris, soit 8,6 millions de places pour une population de 7,5 millions d'habitants. Étrange tout de même pour un pays neutre...

    Bonus:

    Le Cantal: Vous pouvez aller tranquillement dans le Cantal. Le nombre d'habitants au mètre carré est tellement faible que personne ne voudra lancer une bombe nucléaire à cet endroit...

    Attaque nucléaire, où se cacher?

     

    Attaque nucléaire, où se cacher?

     http://hitek.fr/actualite/ou-se-cacher-france-attaque-nucleaire_7332

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    1 commentaire
  • Absolument étonnant  ..  Longtemps avant Jésus Christ, en Grèce, ils utilisaient une technologie astrale complexe, de type horlogère, insoupçonnée jusqu'à la découverte de cet instrument extraordinaire de complexité.


    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires