• Selon Le Canard enchaîné, le président avait demandé de ne pas prendre de clichés de sa rencontre avec la Fédé­ra­tion Natio­nale des Chas­seurs, lors de son weekend près du château de Chambord. Mais les chasseurs n'ont pas pu résister...

    La photographie, diffusée le 15 décembre par le compte Twitter de la Fédé­ra­tion natio­nale des chas­seurs (FNC), montre le président de la République en compagnie de chasseurs, de nuit, dans ce qui est décrit comme le domaine du château de Chambord. «Le président de la République [...] a salué la contribution de la chasse à la nature», précise le tweet. En d'autres termes, lors de son weekend «privé» près du château de Chambord, mi-décembre, le locataire de l'Elysée semble avoir conforté la fédération de son soutien à la pratique de la chasse. Rien de bien surprenant de la part d'un président qui, lors de la campagne, s'était notamment déclaré favorable à la réouverture des chasses présidentielles.

    Seul hic : Emmanuel Macron avait «personnellement demandé aux participants qu'aucune photo ne soit prise», selon des informations du Canard enchaîné, citées par Gala le 29 décembre. 

    De même, Le Monde rapporte que l’Elysée avait formellement interdit la diffusion de photographies attestant de la présence du locataire de l'Elysée à l’exposition du «tableau de chasse» («une quinzaine de sangliers tirés [gisant] sur le sol»), après une journée de battue dans le domaine royal, le 15 décembre. Le palais présidentiel, selon le quotidien, aurait en effet été «conscient qu’un cliché d’animaux morts ensanglantés risquait de choquer, surtout avant les fêtes de Noël» – mais aucune photographie montrant ce gibier, semble-t-il, n'a été diffusée.

    La photographie de la rencontre entre Macron et la fédération de chasseurs ne constitue-t-elle pas, en tout cas, un petit caillou dans la mécanique bien huilée de la communication élyséenne ?


    votre commentaire
  • comme vous ne l'avez jamais vu... j'ignore qui se cache derrière ce montage, mais c'est excellent!

     


    votre commentaire
  •  

    La météo m'informe qu'un de tendresse va se poser sur ta avec une  de bisous qui va tomber sur tes joues et une accumulation de bonheur est prévue pour les prochaines heures.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La météo m' informe qu' un nuage de tendresse va se poser sur ta maison avec une pluiede bisous qui va tomber sur tes joues et une accumulation de bonheur est prévue pour demain....
    > > > > >  


    1 commentaire
  • Emmanuel Macron aurait souhaité commander avant Noël un avion Airbus A319neo, pour les transports présidentiels. Malheureusement pour lui, la controverse liée au vol Tokyo-Paris du Premier ministre Edouard Philippe en aurait retardé la commande...

    Selon des sources concordantes citées par La Tribune Emmanuel Macron comptait faire l'acquisition d'un avion Airbus A319neo à usage gouvernemental, d’une valeur estimée entre 130 et 150 millions d'euros. L’avion devait être acheté par la direction générale de l’armement (DGA). L'Elysée aurait même souhaité qu'une commande soit passée avant Noël... avant que n'éclate la polémique sur le coût exorbitant du voyage Tokyo-Paris de l’équipe d’Edouard Philippe à son retour de Nouvelle-Calédonie. Cette gabegie aurait encouragé l'Elysée a reporter ce projet de commande, ainsi que son annonce officielle. 

    En France, Nicolas Sarkozy se déplaçait dans un Airbus A330, qu'il avait fait acheter d'occasion – un avion puissant capable de se rendre jusqu’en Asie sans escale. Une partie de la flotte avait été renouvelée sous son mandat. François Hollande, en son temps, pensait lui aussi commander un avion après la panne de cet A330 au Pérou en 2016. «Il existait un projet d’achat d’un A319 par les équipes précédentes», a confirmé l’Elysée le 21 décembre.

    Mais avant de passer commande, le nouvel exécutif a souhaité réfléchir à un plan d'économies sur les transports en avion. «En mai, quand Emmanuel Macron est arrivé, il a mis en stand-by le projet et il a décidé avec le gouvernement de lancer le mois dernier une étude approfondie des coûts et des contraintes des déplacements réalisés par les membres du gouvernement», a expliqué le 21 décembre une source à l'Elysée, citée par Reuters. 

    Preuve de cette réflexion aboutie, le 10 novembre à l’Assemblée, Christophe Castaner, secrétaire d'État chargé des Relations avec le Parlement (et encore porte-parole du gouvernement), avait proposé une baisse de 11% de ces coûts. Comment ? En limitant le recours à l'utilisation de l'avion présidentiel et «en encadrant plus étroitement les déplacements des délégations et le niveau de prestations et par l'utilisation plus régulière de la billetterie aérienne plutôt que des avions privés». Une déclaration qui prête à sourire  après l'épisode Paris-Tokyo...

    Pas de Force One pour Noêl


    2 commentaires
  • Faute d'être entendue, la colère des éleveurs passe par une vidéo choc rassemblant des images de bêtes mutilées par des attaques de loups. 

    Bruno Lecomte, éleveur et réalisateur, a publié une vidéo choc pour dénoncer les attaques de loups à répétition contre des troupeaux de moutons. Le réalisateur, qui a intitulé sa vidéo L113, détourne volontairement les codes de l'association qui milite contre la souffrance animale L214 pour obtenir un plus grand retentissement médiatique. "Selon le 8e alinéa de l'article L113.1 du code rural, le gouvernement s'engage à assurer la pérennité des exploitations agricoles et le maintien du pastoralisme, en particulier en protégeant les troupeaux des attaques du loup et de l'ours dans les territoires exposés à ce risque", justifie Bruno Lecomte auprès de nos confrères de La Provence.

    Ce collectif d'éleveurs dénonce le futur Plan loup et accuse le ministre de la transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, de participer à cette souffrance : "La campagne est en feu à cause du loup", confie l'éleveur à La Provence. La vidéo, interdite une première fois par la plateforme Youtube, montre des images de bêtes dévorées mortes ou agonisantes et des scènes d'attaques de prédateurs tournées par des éleveurs. Une voix off rappelle que 11 000 bêtes en France ont été victimes du loup cette année.

    L'association L214 ne partage pas le fond du discours des éleveurs - les moutons sont destinés de toute façon à l'abattoir - mais les laisse utiliser leur codes pour médiatiser leur cause.

     


    1 commentaire
  • Pour compléter le bilan de santé de son patient, le médecin l'informe qu'il faudrait une analyse de son sperme.

     L'octogénaire reçoit un flacon stérilisé de son médecin qui lui dit :
    "Apportez ça chez vous et ramenez-moi demain un échantillon de sperme."
    Le patient de 80 ans retourne au bureau de son médecin, comme prévu, mais il lui remet le pot aussi vide et propre que la veille.

    Le médecin le regarde et lui demande ce qui s'est passé.
     
     Le vieillard lui répond :
    - "Bien docteur, c'est arrivé comme ça, j'ai commencé avec ma main gauche et ça n'a pas abouti.
    J'ai ensuite essayé avec ma main droite, mais je n'étais pas plus avancé.

     Alors, j'ai demandé à ma femme de m'aider. Elle a essayé avec sa main droite et ça n'a rien donné. Elle a changé de main, mais le résultat était le même. Elle a pensé que ça marcherait avec la bouche, mais non.
    Elle a essayé de nouveau sans son dentier mais ça n'a rien fait.

     En dernier recours, j'ai demandé à Marlène, la voisine, si elle voulait m'aider... Elle y est allée à deux mains, puis dans le creux de son bras et puis elle a essayé encore en le serrant entre ses cuisses, mais il  n'y avait rien à faire.
    J'ai finalement abandonné."
    Le docteur n'en revenait pas !
    - "Vous avez même demandé à une voisine ?"
    - "Oui répond le vieil  homme, et personne n'a été capable d'ouvrir ce maudit flacon !!!"

     

     QUAND JE VOUS DIS QUE VIEILLIR, C'EST L'ENFER..!!!!  

    A QUOI AVIEZ VOUS PENSE?



     


     

     


    1 commentaire
  • Lafarge en Syrie: de l'eau de javel sur les ordinateurs pour "empêcher la justice de travailler"?

    Le détail est totalement secondaire dans cette affaire gravissime, mais suffisamment cocasse : certains journalistes ont vraiment cru que Lafarge pouvait avoir utilisé de l'eau de javel pour détruire les preuves informatiques de sa présumée collaboration avec Daech. Pourquoi de l'eau de javel en particulier ? Le produit fait disparaître les tâches d'une manière plutôt « radicalisée », mais il n'a aucune efficacité particulière dans le formatage de disques durs. C'était une formule à comprendre au sens figuré, mais que certains journalistes ont pris au premier degré, ce qui nous a bien fait rire.

    La confusion vient des récentes déclarations de Maître Marie Dosé à la presse : « les ordinateurs ont été passés à l’eau de javel pour empêcher la justice de travailler ». De quoi lire certains titres hilarants chez nos confrères de la presse généraliste. Contactée par nos soins, l'associée de l'avocate de l'ONG Sherpa nous a bien confirmé que c'était juste une expression.

    Quitte à faire preuve d'originalité pour détruire ses disques durs, on conseille au cimentier Lafarge la méthode à l'ancienne, avec les moyens du bord : les couler dans du béton !

    http://www.tomshardware.fr/articles/lafarge-daech-hdd-javel,1-66219.html


    2 commentaires
  • Quand on aime...

      

    Les voisins pensaient bien faire en alertant la police après avoir entendu des pleurs insistants. 

    Fausse alerte. Dans la soirée de mercredi, aux alentours de 22h40, les policiers d'Arras (Pas-de-Calais) ont reçu un appel d'habitants des quartiers ouest de la ville, rapporte La Voix du Nord. Ces derniers signalent des pleurs en provenance du logement de leurs voisins, et craignent des violences conjugales.

    Le commissariat dépêche alors une équipe de la brigade de nuit sur place. Arrivées à destination, les forces de l'ordre ne constatent ni blessure ni dommage, mais un homme et une femme effondrés, les larmes aux yeux. Ces derniers expliquent qu'ils ne se disputent pas, mais pleurent la mort de leur idole Johnny Hallyday. Les policiers ont alors quitté les lieux, et le couple a pu entamer son deuil dans l'intimité.

     


    1 commentaire
  •  

    Je vous jure que je me suis posé la question en regardant les images à la télé, et en lisant les journaux : un million de personnes sur les Champs-Élysées et pas une seule vitrine brisée, pas une seule bagnole ou une poubelle brûlée, même pas un flic caillassé ? Comment est-ce possible ? Tous les ans pour la nuit de la Saint-Sylvestre, ou à chaque manif plus ou moins autorisée entre Bastille et République, on y a droit. Alors pourquoi pas cette fois-ci ?

    La réponse, je l’ai trouvée dans un article de Boulevard Voltaire joliment intitulé « La France moisie aux obsèques de Johnny » et dont je vous livre ici les extraits les plus savoureux :

    « Formidable ! Inoubliable ! Exceptionnel ! Historique ! Une journée à la démesure du chanteur. Du jamais-vu que l’on ne reverra jamais. Il y a eu Victor Hugo. Il y aura désormais Johnny Hallyday. Les médias ont rivalisé en superlatifs pour rendre compte de la mobilisation populaire lors des obsèques de l’idole des jeunes. Un million de personnes. Des Champs-Élysées à la rue Royale. Les caméras filment. Les images défilent. Et le constat s’impose. Brutal. Incroyable. Invraisemblable. Effrayant. La France de Johnny, celle qui suscite soudainement l’admiration des journalistes et de la classe politique, est celle qu’ils abhorrent habituellement. Ce 9 décembre 2017, Paris a rendez-vous avec la France des années 1960 et 1970. La France d’avant. La France moisie. La France du passé. La France repliée sur elle-même. Frileuse. Égoïste. La France des beaufs et des Dupont-Lajoie. Celle de la Renault 12 et de la R 8 Gordini. Celle du paquet de Gauloises bleu et du vin qui rend heureux. La France qui s’est figée. La France qui doit disparaître. Le spectacle est saisissant. Pas de voiles. Pas de racailles. Pas de diversité. Pas de bandes qui cassent et qui pillent.

    Il n’y a que la France de l’entre-soi. Celle du vivre-ensemble est restée à la porte. Quoi, ma gueule, qu’est-ce qu’elle a, ma gueule ? Les micros se tendent. Et les témoignages se succèdent. René. Marc. Laurence. Jean-Paul. Lucienne. Éric. Chacun raconte son anecdote. Souvent tendre. Parfois naïve. Toujours rafraîchissante. Mais le constat reste le même. Aux abonnés absents les prénoms venus d’ailleurs… La richesse du 9-3 n’est pas là. La jeunesse issue des quartiers, qui doit revivifier un pays à bout de souffle, ne vibre pas aux charmes de Gabrielle. »

    Intéressant, non, comme constat ? Un million de « faces de craie » dans la rue et pas une merde. Les autres, les « chances pour la France », dès qu'il y en a une vingtaine sur un trottoir, c'est le bordel ! Rhoooo…

    http://adieu-vieille-europe.tumblr.com/post/168468282671/alain-monard


     

    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires