• Choquant!

               Que ne feraient certains, pour  se faire remarquer...    

                             Parmi les spectacles proposés lors du Festival Off d’Avignon se trouve celui d’un jeune metteur en scène intitulé Moi, la mort je l’aime comme vous aimez la vie qui raconte… les dernières heures du terroriste Mohamed Merah.

    Moi, la mort je l’aime comme vous aimez la vie” sont les mots prononcés par le terroriste islamiste Mohamed Merah en mars 2012, alors qu’il s’est retranché dans son appartement toulousain après avoir tué sept personnes à Montauban et Toulouse. Pendant 32 heures, entre le 21 et le 22 mars 2012, la police tente de convaincre Mohamed Merah de se rendre. En vain. L’assaut sera finalement donné et Mohamed Merah tué.

    Cette phrase, “Moi, la mort je l’aime comme vous aimez la vie” est également le titre choisi par Yohan Manca pour son spectacle joué jusqu’au 26 juillet dans le off du Festival d’Avignon. Une pièce tirée du verbatim des négociations entre le terroriste et la police.

    Cela me choque parce que mettre Mohamed Merah dans une pièce de théâtre, [...] c’est faire de lui un héros

    Sur scène, seule une cloison sépare l’interprète de Mohamed Merah du policier. Interrogé à propos de sa pièce sur France Info, le metteur en scène reconnait que “tout ça est bouillant et que c'est clivant. Évidemment, il y a des gens qui n’ont pas envie de voir ça, qui n’ont pas envie d’entendre ça, qui n’ont pas envie de se replonger dans ces affaires-là”. Pour lui, Mohamed Merah était “un fanatique des armes à feu plus que du Coran”.

    Une mise en scène qui a provoqué la colère de Latifa Ibn Ziaten, mère d’Imad ibn Ziaten, sous-officier du 1er régiment du train parachutiste de Francazal et première victime de Merah à Toulouse. “Cela me choque parce que mettre Mohamed Merah dans une pièce de théâtre, montrer ça, parler de lui, de ses conversations, c’est faire de lui un héros et je ne trouve pas ça intelligent. Merah, c’est pas un héros, c’est un assassin”, a-t-elle déclaré à France 3 Occitanie.

    Malvenu?

     

    Choquant!


  • Commentaires

    1
    Mercredi 19 Juillet à 11:34

    ... mais de là à porter plainte...

    ... c'est une affaire sans doute de mauvais goût, mais ne pas oublier non plus la liberté d'expression...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :