• Elle en pense quoi la "sapiosexuelle"?

    A la suite du tollé provoqué sur Twitter par son hommage à Toni Morrison, la ministre du Travail a été forcée de modifier son message. Elle avait mis en avant une femme qui avait permis aux noirs d'«entrer par la grande porte dans la littérature».

    Muriel Pénicaud saura désormais qu’il faut tourner sept fois son pouce avant de tweeter. Après un message posté sur son compte en hommage à la romancière noire américaine Toni Morisson, prix Nobel de littérature en 1993 et décédée le 5 août, la ministre du Travail a déclenché une vive polémique. «Hommage à une très grande dame, écrivaine, poète et militante, Toni Morrison. Grâce à elle, les noirs ont enfin pu entrer par la grande porte dans la littérature. Les mots réveillent les consciences et les cœurs, ils font reculer le racisme et la haine. Les mots ont un pouvoir», avait-elle déclaré le 7 août sur le réseau social, avant de retirer son message.

    Touner son pouce 7 fois avant de tweter!

     

    Plusieurs internautes s'étaient indignés, faisant remarquer à la ministre que de nombreux auteurs noirs avaient précédé la lauréate du prix Pulitzer en 1988, comme Léopold Sédar Senghor, premier Africain à siéger à l’Académie française, ou encore le célèbre poète Aimé Césaire, disparu en 2008. L'auteur congolais lauréat du prix Renaudot 2006, Alain Mabanckou, a également rappelé à Muriel Pénicaud qu'avant Toni Morrison, l'écrivain nigérian Wole Soyinka avait été honoré du prix Nobel en 1986 soit six ans avant l'Américaine.

    D’autres ont été jusqu’à qualifier Muriel Pénicaud de raciste. «"Les mots ont un pouvoir" dixit Muriel Pénicaud. Et les siens en hommage à Toni Morrison étaient clairement ignorants et racistes envers les noirs», s’est alarmée une journaliste indépendante alors que Taha Bouhafs avait lui fustigé un «racisme dégoulinant», concluant son message par un «Shame on you Pénicaud» (Honte à vous Pénicaud).

    Ayant visiblement compris le message, l’ancienne DRH de Danone a par la suite remplacé son tweet par une version expurgée, ne comprenant pas son analyse sur la place des noirs dans la littérature.

    https://francais.rt.com/france/64902-muriel-penicaud-efface-tweet-juge-raciste-a-propos-de-romanciere-americaine-toni-morrison


  • Commentaires

    1
    Samedi 10 Août à 11:56

    bonjour ! avec du retard, comme toujours...  ce qui m'inquiète dans les propos de nos ministres et même de notre prince, c'est la cadence des lapsus et des sottises dites.... pour des gens censés avoir de la culture, voire de l'intelligence... (supérieure, bien entendu!)... non connaissance des dossiers, alors, ils improvisent... quand je pense que ma mère était féministe et me disait et redisait que s'il y avait plus de femmes au gouvernement, ça irait mieux... celles là, elles ont dû être choisies dans une sorte de loterie... c'est vrai qu'il y a une certaine égalité.... tous et toutes mauvais...ou mauvaises...

     la marge est presque pessimiste! et la sapiosexuelle recherche forcément ce qu'elle n'a pas!!!

     bon week end, amicalement, daniel !

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :