• Le loup, çà craint

    Faute d'être entendue, la colère des éleveurs passe par une vidéo choc rassemblant des images de bêtes mutilées par des attaques de loups. 

    Bruno Lecomte, éleveur et réalisateur, a publié une vidéo choc pour dénoncer les attaques de loups à répétition contre des troupeaux de moutons. Le réalisateur, qui a intitulé sa vidéo L113, détourne volontairement les codes de l'association qui milite contre la souffrance animale L214 pour obtenir un plus grand retentissement médiatique. "Selon le 8e alinéa de l'article L113.1 du code rural, le gouvernement s'engage à assurer la pérennité des exploitations agricoles et le maintien du pastoralisme, en particulier en protégeant les troupeaux des attaques du loup et de l'ours dans les territoires exposés à ce risque", justifie Bruno Lecomte auprès de nos confrères de La Provence.

    Ce collectif d'éleveurs dénonce le futur Plan loup et accuse le ministre de la transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, de participer à cette souffrance : "La campagne est en feu à cause du loup", confie l'éleveur à La Provence. La vidéo, interdite une première fois par la plateforme Youtube, montre des images de bêtes dévorées mortes ou agonisantes et des scènes d'attaques de prédateurs tournées par des éleveurs. Une voix off rappelle que 11 000 bêtes en France ont été victimes du loup cette année.

    L'association L214 ne partage pas le fond du discours des éleveurs - les moutons sont destinés de toute façon à l'abattoir - mais les laisse utiliser leur codes pour médiatiser leur cause.

     


  • Commentaires

    1
    Dimanche 24 Décembre 2017 à 18:20

    ... dur dur !!  mais on retombe sur les extrémistes de L214 qui sont "végan"...!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :