• Les nouveaux bretons

    Les nouveaux bretons

     

    Ce qu'il y a de formidable chez nos « journalistes » subventionnés, c'est qu'on leur donne un article préformaté et qu'ils le publient sans se poser la moindre question.

     Aucunes sources, à part bien sûr celles de la bonne parole du ministère de l'intérieur, où réside le plus mauvais des bluffeurs de poker. Aucun travail d'investigation. Les écoles de journalisme se sont métamorphosées en écoles de conciergerie de celles de années 50.

     https://www.lemonde.fr/police-justice/article/2019/06/11/un-groupe-d-ultradroite-soupconne-de-vouloir-attaquer-des-lieux-de-culte-a-ete-demantele_5474693_1653578.html

     Un article plein de conditionnels, pas de noms, pourtant la tradition est de nommer les individus quand il s'agit de délinquants d'ultra droite, plus rarement quand il s'agit de délinquants issus de la diversité  :

     « Une enquête judiciaire a mis au jour un projet d’attaque «aux contours mal définis »...«susceptible de viser un lieu de culte »  ...« Des lieux de culte juifs ou musulmans » avaient été évoqués par ce groupe « à l’idéologie proche de la mouvance néonazie » On ne peut être plus clair...si ma tante en avait, on l'aurait appelé tonton. Tout cela pour donner du grain à moudre au moulin des crétins qui voudraient nous faire croire à la dangerosité supposée des mâles blancs.  On n'hésite pas à pratiquer le racisme anti-blancs sans complexes chez les médias,  pourtant quand on ne sait rien on ferme sa gueule.

     L’individu, qui avec sa voiture, a tué un enfant et blessé un autre, illustre cette volonté:

     A propos de ce fuyard surnommé « Dylan », il est intéressant de suivre l'évolution des articles publiés à la genèse de l'événement. Dés le début, ils ont voulu nous faire avaler que ce délinquant était breton en lui assignant un prénom d'origine celte et ce sans même utiliser la formule consacrée  : «  *Prénoms d'emprunt  » ; et puis comme il s'avère que l'individu est dangereux, et qu'à ce jour nul ne sait où il se trouve, la préfecture a dû se résoudre la mort dans l'âme, à diffuser un signalement «  en clair  » contrairement à celui de l'attentat de Lyon qui était «  codé  », élections obligent. Depuis certains médias ont donné quelques précisions au sujet de l'origine de l'individu en précisant cette fois que les prénoms des 2 individus avaient été changés...précisant même  : «  La police donne leur signalement, pour «  faciliter les recherches  ». Pas les identités,pour «  ne pas stigmatiser les autres membres de la famille, qui n’y sont pour rien dans cette affaire  »

     Ben voyons, aujourd'hui seul le mâle blanc a le privilège de pouvoir être stigmatisé, sa famille aussi.

     Comment peut-on encore prêter foi à des médias qui ne cessent de mentir, soit par omission volontaire ou en arrangeant la vérité de telle façon à salir ce qui est blanc ou à blanchir ce qui ne l'est pas? Ils sont comme macron qui les engraisse, leurs articles sont tellement entachés de mensonges que même s'il leur arrive parfois de dire quelques vérités, on n'arrive plus les croire.

     Et pour parodier Coluche  :

     “Dieu a dit : il y aura des hommes blancs, il y aura des hommes noirs, il y aura des cathos, il y aura des juifs, il y aura des musulmans, il y aura des hétéros et il y aura des homos , et tous seront égaux ; mais ça sera pas facile… Et puis il a ajouté : il y en aura même qui seront hétéros, blancs et cathos et pour eux, ce sera très dur !”

    http://pauvrefrance.centerblog.net/voir-photo?u=http://pauvrefrance.p.a.pic.centerblog.net/o/Dylan_le_breton_des_medias.jpg

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :