• Marseille, la passante...

    Attaque à la fourgonnette: La famille de Kenza Tall porte plainte contre l'assassin.

    Marseille, la passante...

     

     

    La famille de Mariama Kenza Tal la décidé de porter plainte contre l'assassin de sa fille. l'enquête de la police qui a conclu à un acte de psychopathe n'est pas du goût de Abdourahmane Tall qui pense que seule une personne dotée d'intelligence avec une envie de nuire peut agir de la sorte. «J'ai 76 ans, je suis venu en France dans les années 1970 et j'ai trois enfants. Pour l'accident, je n'étais pas au courant hier matin. J'ai attendu ma fille de 9 heures à 11 heures 30, mais je ne l'ai pas vue», a déclaré Abdourahmane Tall, père de Mariama Kenza Tall dans les colonnes de L'Observateur. Sa fille a été heurtée mortellement par le conducteur d'un fourgon alors qu'elle se trouvait dans Abribus.

    Poursuivant son récit, il ajoute dans les colonnes de «L'Observateur»: «Quelques heures après, j'ai entendu qu'à Marseille, il y a eu un accident. J'ai téléphoné à la police pour demander s'il s'agissait de ma fille. Les agents m'ont demandé sa date de naissance. Quand je la leur ai donnée, ils m'ont confirmé que la femme tuée dans l'accident était ma fille. Ensuite, ils me racontent que le gars qui l'a renversée ne jouissait pas de ses facultés mentales».

    Mais cette thèse est réfutée par le père de Mariama Kenza Tall qui martèle: «Moi je suis sûr qu'il s'agit d'un terroriste, c'est un acte terroriste plutôt qu'autre chose. D'ailleurs, c'est pour cela que j'ai décidé de porter plainte. Parce qu'il est allé prendre la voiture, il est passé par l'autoroute, pour venir jusqu'au lieu du drame afin de commettre son forfait. Je ne pense pas qu'un malade mental agirait de la sorte».

    Source: Seneweb

    Pour les pourritures qui nous gouvernent, et ceux qui vivent grassement de leurs prébendes avec nos impôts (médias, associations bidons…), un type prétendu dépressif, malgré deux témoignages attestant du contraire, est donc totalement exonéré de ses actes et de ses tragiques conséquences. Le génial processus de « repérage en amont », recommandé par Collomb, n’étant pas encore en usage, il n’a donc pas pu éviter de foncer sur d’innocents dîneurs dans une paisible pizzeria, et les déclarations de ses proches, certifiant qu’il a toujours été un fils merveilleux, un voisin sympathique, un citoyen irréprochable… pleuvent littéralement des plumes, micros et caméras des merdias.

    http://ripostelaique.com/kenza-tall-42-ans-se-deplacait-pour-ses-enfants-quand-idriss-h-lui-a-fonce-dessus.html


  • Commentaires

    1
    Vendredi 25 Août à 12:38

    bonjour ! encore une bien triste affaire !! mais je vois que les "psy" s'en donnent à coeur joie !!!  il vaut mieux ne pas être victime !!! c'est vraiment lamentable, et les juges ne font rien pour faire avancer les choses!

        bon vendredi, amicalement, daniel!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :