• Qui c'est? c'est l'plombier!

    Gêné dans son sommeil par le bruit du robinet de la salle de bain laissant échapper quelques gouttes, le président français n’a pas hésité à faire appel aux compétences de son homologue burkinabé pour régler le problème.

    « Je suis capable de m’adapter à toutes les situations, même les plus extrêmes, mais le « ploc-ploc » d’un robinet a toujours été ma limite » a expliqué le chef de l’Etat au cours d’une conférence de presse organisée pour l’occasion. « J’ai tout de suite compris que Kaboré était un manuel quand je l’ai vu ne pas hésiter à sortir de la salle pour aller réparer la clim’ » a détaillé Emmanuel Macron avant d’ajouter : « Du coup, plutôt que de téléphoner à une entreprise ou de réveiller bêtement des gens de l’hôtel, j’ai naturellement pensé à lui. Surtout qu’ici, il n’y a pas de Portugais. Ni de Polonais ! ».

    Un début de polémique vite étouffé

    Devant les réactions de certains journalistes l’accusant de condescendance voire de mépris, le chef de l’Etat a tenu à se justifier : « Je ne suis pas un goujat : je n’allais quand même pas le réveiller en pleine nuit uniquement pour un problème de robinet ! Je lui ai donc donné du linge à repasser et mes chaussures à cirer ». Puis le président de la République de conclure : « D’ailleurs, je vous laisse car j’ai très faim et à l’heure qu’il est, il doit avoir terminé de préparer le poulet-bicyclette ».

    http://www.legorafi.fr/


  • Commentaires

    1
    Dimanche 24 Décembre 2017 à 18:56

    ... il continue ses bêtises...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :