• Benalla, jugé pour violences et relaxé en 2016.

    Nous sommes en août 2015, et Alexandre Benalla, qui n'est pas encore ce jeune chargé de la sécurité d'Emmanuel Macron, fait l'objet d'une plainte déposée au commissariat de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). 

    Une femme, probablement membre de sa famille, l'accuse de "violences volontaires ayant entraîné une incapacité temporaire de travail (ITT) supérieure à 8 jours". Le 18 mars 2016, la 12e chambre correctionnelle du tribunal de Nanterre juge celui qui deviendra quelques mois plus tard conseiller au Palais de l'Élysée. Une décision de relaxe a été rendue, sans que les motifs du jugement en explicitent les raisons. 

    Sollicité par L'Express, le cabinet du président de la République dément avoir eu connaissance des démêlés judiciaires d'Alexandre Benalla. En tous cas, il semble invraisemblable que la sécurité d'Emmanuel Macron ait été confiée à un individu ayant fait l'objet d'une plainte pour violences physiques, même si ce dernier a été relaxé, et donc bénéficie d'un casier judiciaire vierge.  

    Ce dernier, parfois surnommé "Rambo" par les équipes policières chargées de la protection et de la sécurité du président, auquel il est "dévoué" selon l'un de ses proches, est également décrit comme un personnage sanguin. "Il avait le sang chaud, s'énervait et montait le ton assez facilement quand il travaillait au service d'ordre du PS", rapporte à L'Express un cadre socialiste. 

    https://www.lexpress.fr/actualite/societe/fait-divers/benalla-deja-juge-pour-violences-en-2016_2026833.html

    Clic sur le lien pour la vidéo de certains de ses exploit:

    https://www.francetvinfo.fr/politique/emmanuel-macron/agression-d-un-manifestant-par-un-collaborateur-de-l-elysee/video-affaire-benalla-les-derapages-en-serie-du-collaborateur-d-emmanuel-macron_2859215.html

    Benalla, la racaille (2)

     

     


    votre commentaire
  • Arrivée des Bleus à Roissy : Gendarme : «Qui êtes-vous ?», Benalla : «Vous me manquez de respect»

    Benalla, suite.. et ce n'est pas fini!

     

    Les écarts de comportement d'Alexandre Benalla n'en finissent plus de se répandre dans les médias : selon une information de M6, le 16 juillet, lors du retour des Bleus en France après leur victoire à la Coupe du monde, le chargé de mission de l'Elysée aurait été signalé par des gendarmes pour son comportement «inacceptable» sur le tarmac de l'aéroport de Roissy. L'homme se serait montré «très agité» et aurait tenté de prendre la main sur le dispositif de sécurité assuré par la gendarmerie.

    Un commandant de gendarmerie s'est donc enquis de l'identité d'Alexandre Benalla en lui demandant simplement, selon les informations de M6 : «Qui êtes-vous ?» Ce à quoi l'intéressé aurait répondu : «Vous me manquez de respect» et de montrer son macaron portant le sigle de l'Elysée.

    Alexandre Benalla aurait alors affirmé être en droit de diriger les opérations. Le commandant de gendarmerie lui aurait alors rappelé que c'était bien aux gendarmes qu'incombait cette charge.

    Les gendarmes auraient dûment informé leur hiérarchie de cet incident... Qui n'aurait pas été le dernier de la journée, car plus tard ce 16 juillet, Alexandre Benalla aurait de nouveau eu maille à partir avec un commissaire de police à l'hôtel du Crillon où l'équipe de France était censée se rendre pour célébrer leur victoire après un passage à l'Elysée.

    https://francais.rt.com/france/52633-arrivee-bleus-roissy-gendarme-qui-etes-vous-benalla-vous-me-manquez-de-respect

    https://m6info.yahoo.com/info-m6-retour-des-bleus-le-comportement-inacceptable-dalexandre-benalla-laeroport-de-roissy-093931498.html?soc_src=social-sh&soc_trk=tw

     


    votre commentaire

  • votre commentaire
  • Une vidéo qui relate ce qui s'est vraiment passé sur les champs, beaucoup plus réel que les pleurnicheries de la lyonnaise des eaux!

     

    https://www.facebook.com/citizengofr/videos/1912870145403845/

     


    votre commentaire
  • C'était la libération de Jérusalem par les Croisés, une des plus belles manifestations de l'âme française.

    C'était un 15 juillet...

     

    C'était un 15 juillet...

     https://www.contre-info.com/cetait-un-15-juillet-la-prise-de-jerusalem-par-les-croises#more-28660


    votre commentaire
  • Faites lui sa fête


    votre commentaire
  • C'était un 13 juillet...

     

    C'était un 13 juillet...


    votre commentaire
  • Après la victoire 1-0 de l'équipe de France sur la Belgique en demi-finale de Coupe du monde en Russie, les supporters parisiens des Bleus ont convergé vers les Champs-Elysées. Des heurts avec la police ont éclaté. Neuf policiers ont été blessés.

    La fête a pris une tournure violente sur les Champs-Elysées dans la nuit du 10 au 11 juillet. Alors que des milliers de personnes affluaient sur la célèbre avenue à Paris pour fêter la victoire de l'équipe face à la Belgique en demi-finale de la Coupe du monde en Russie, des affrontements violents ont eu lieu et les forces de l'ordre ont dû évacuer la célèbre avenue pour éviter que la situation ne dégénère.

    D'après la préfecture de police de Paris, 49 personnes ont été interpellées ce 10 juillet en France et neuf policiers ont été blessés. Les Bleus affronteront le 15 juillet en finale de la Coupe du monde le vainqueur de la demi-finale Angleterre-Croatie qui aura lieu ce 11 juillet.


    1 commentaire
  • Vivre ensemble au quotidien

                                                                                                           Le personnel a exercé son droit de retrait ce dimanche suite aux débordements d’une trentaine de jeunes survenus la veille.

    « I-NAD-MI-SSI-BLE. » En ce dimanche écrasé sous la chaleur, les usagers de la piscine des Migneaux, à Poissy, n’ont pas d’autre mot. Ils se cassent le nez, les uns après les autres, sur le portail fermé de l’établissement, apprenant par la même occasion les incidents qui ont émaillé la fin d’après-midi de samedi.

    Tout commence, samedi vers 16 heures. Un groupe d’une vingtaine de jeunes se présente à l’entrée. Ils n’ont pas les maillots de bain réglementaires. Deux tentent de pénétrer en force. Le personnel résiste comme il peut mais les trublions finissent par entrer. Quelques insultes fusent au passage. Une heure plus tard, la fermeture approche. 950 personnes se trouvent dans l’enceinte de la piscine. Le groupe est turbulent. « Certains ont fumé du cannabis et consommé de l’alcool qu’ils ont introduit dans une bouteille en plastique. Plus tard, l’un d’eux m’a craché dessus », raconte un agent de sécurité.

    Le ton monte. Les maîtres-nageurs s’en mêlent et tentent de leur interdire de monter sur les plongeoirs mais le cordon ne résiste pas. Juchés sur les planches, ils sautent, manquant même de se percuter entre eux. Puis ils balancent dans le bassin des perches, transats et autres morceaux de bois trouvés sur place. Le calme revient vers 18 heures. Enfin, dans le bassin, car en partant, la bande caillasse des voitures du personnel stationnées à l’extérieur. Choqué, le personnel décide d’user de son droit de retrait pour le lendemain pour au moins 24 heures : la piscine doit fermer.

    Le maire (LR) de Poissy, Karl Olive, s’est rendu ce dimanche matin à la piscine, un équipement géré par la communauté urbaine de Grand Paris Seine & Oise (GPSO). « Cela ne s’est jamais produit en 20 ans et c’est intolérable, lâche, très remonté, l’élu. D’autant que des bandes sont déjà venues la semaine dernière. Il semble que l’endroit soit devenu un lieu de rendez-vous pour des bandes du secteur. Je me dois de protéger les agents et assurer la sécurité des lieux tout en présentant mes excuses aux usagers pour la gêne occasionnée. » Karl Olive a prévenu le sous-préfet, le président de GPS & O. Il réclame avec insistance des effectifs de police pour assurer la sécurité du site et de son personnel.

    http://www.leparisien.fr/yvelines-78/poissy-la-piscine-fermee-apres-des-incidents-08-07-2018-7812159.php


    1 commentaire
  • C'était un 8 juillet

     C'était un 8 juillet

     

     https://www.contre-info.com/cetait-un-8-juillet#more-20772

     


    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires