• Bonne fête les z'amoureux

       

    Célébrons également l’amour avec nos amis chinois puisque depuis le 5 février, nous sommes rentrés dans l’année du cochon, qui est, convenons-en, tout un symbole en la matière. En ces temps troublés (et même s’ils ne l’étaient pas), quel meilleur refuge que l’amour pour se protéger des problèmes et des cons en général ? J’ai voulu remonter aux origines de Valentin mais je n’ai pas appris beaucoup de choses. Simplement qu’un certain Valentin de Terni est à l’origine
    de cette fête et que c’est grâce au pape Alexandre VI qu’il devient le patron des amoureux en 1496. Mais c’est assez récemment que ce jour est devenu un événement planétaire. J’ai retenu qu’au Japon les femmes offrent des chocolats aux hommes. Finalement, ce pays est assez civilisé ! Vous me direz, chez nous, ceux qui sont amoureux ont encore 364 jours pour se démarquer et montrer leur originalité. Et n’oublions pas, pour ceux qui ont le sens pratique, que le lendemain de la Saint-Valentin, le 15 février, c’est la Saint-Claude, un jour rempli de traditions qui perdurent pour un plaisir partagé et qui parlent à tous, même sans visiter le Jura.
    L’amour, le rempart contre l’injustice au travail, le manque de reconnaissance de la société, les revendications qui n’aboutissent pas, l’amour la raison de vivre et le seul moteur pour avancer. Il faut ouvrir les yeux et se rendre compte de cette réalité même si les frustrés ont passé leur temps à dire que l’amour rend aveugle. La Saint-Valentin doit permettre de voir ses manques personnels pour mettre des étoiles dans les regards éteints; et un regard qui brille, c’est toute l’année qu’on le remarque. Alors, vive la saint-Valentin fêtée en toutes saisons, avec gourmandise. Ce qui n’empêche pas de se poser la même question que le faisait le célèbre philosophe chinois Qi Shi Tsu : « L ‘amour a-t-il plus de formes que de positions ? »
     

     


    1 commentaire
  • Au guidon de ma moto, j'ai fait un écart pour éviter de frapper un chevreuil, j'ai perdu le contrôle et j'ai atterri dans un fossé, me frappant violemment la tête.

    Étourdi et confus, je suis sorti du fossé jusqu'au bord de la route quand une auto décapotable brillante s'est arrêtée, et une très belle femme m'a demandé, "Est-ce que ça va?"

    Je levai les yeux et je remarquai qu'elle portait un chemisier avec un décolleté pour lequel mourir ...

    Elle a dit: "Monte et je te ramènerai à la maison pour que je puisse nettoyer et panser cette vilaine égratignure sur la tête."

    "C'est gentil de ta part," répondis-je, "mais je ne pense pas que ma femme voudrais que je fasse ça!"

    "Oh, viens maintenant, je suis une infirmière", insista-t-elle. "J'ai besoin de voir si tu as encore des éraflures et ensuite les traiter correctement."

    Eh bien, elle était vraiment jolie et très persuasive. Étant un peu secoué et faible, j'ai accepté, mais j'ai répété: "Je suis sûr que ma femme ne va pas aimer ça."

    Nous sommes arrivés chez elle, à quelques kilomètres de là et, après quelques bières froides et le bandage, je l’ai remerciée et lui ai dit: "Je me sens beaucoup mieux, mais je sais que ma femme va être vraiment contrariée. Je ferais mieux d'y aller maintenant."

    "Ne sois pas bête!" dit-elle avec un sourire tout en déboutonnant son chemisier, exposant ainsi le plus bel ensemble de seins que j’aie jamais vu. "Reste pendant un moment. Elle ne saura rien. Au fait, où est-elle? "

    Toujours dans le fossé avec ma moto, je suppose!

    "Toujours dans le fossé avec ma moto, je suppose."


    1 commentaire
  • Lettre de macron reçue ce matin


    1 commentaire
  • Et comme un dessin vaut mieux qu'on long discours aride et complexe, là au moins tout le monde doit comprendre.

    Prélèvement à la source


    votre commentaire
  • A ceux qui passent sur ce blog, je vous souhaite une bonne année 2019, une bonne santé et la réalisation de tous vos projets.

    Bonne année 2019

     

    Bonne année 2019

     

    Bonne année 2019

     

    Bonne année 2019

     

    Bonne année 2019 et meilleurs voeux


    5 commentaires
  • Un homme faisant une étude de marché pour la compagnie "Vaseline" frappe à une porte et se fait accueillir par une jeune femme ayant trois jeunes enfants accrochés à ses jupes.

    L' homme se présente : Je fais une enquête pour la compagnie Vaseline.Avez-vous déjà utilisé notre produit ?

    Bien sûr, mon mari et moi l'utilisons souvent !

     Si ce n'est pas indiscret, j'aimerais savoir pourquoi vous l'utilisez ?

     Nous l'utilisons toujours pour faire l'amour.

    Habituellement, les gens me mentent et me disent qu'ils l'utilisent pour les chaines de bicyclette ou pour graisser une poulie.

     Je sais par contre que la majorité des gens l'utilisent dans la chambre à coucher.

     J'admire votre honnêteté. Vu votre franchise, pouvez-vous me dire exactement comment vous l'utilisez pour faire l'amour ?


     Ça ne me dérange pas de vous le dire, mon mari et moi en enduisons la poignée de la porte de chambre, ça empêche les enfants d'entrer.

    ==============

    C'est Lulu qui va rendre visite à un son copain Bébert, qui n'a vraiment pas eu de bol : Il a eu un terrible accident de voiture, qui l'a laissé hémiplégique. 

    Bébert a une femme et une grande fille, toutes deux superbes. 

    Quand son copain vient le voir, il est dans son fauteuil roulant, pieds nus, et il a un peu froid. Il demande à son copain d'aller lui chercher ses pantoufles, en haut, dans sa chambre. 

    Les deux femmes sont justement en haut. Et quand Lulu monte, il est pris d'une idée : 

    - " Salut, les filles. Bébert m'envoie, et m'a demandé de vous faire l'amour à toutes les deux." 

    La femme et sa fille se regardent, incrédules, et lui lancent : 

    - " Non, mais ça va pas .. ?? ... Il ne peut pas demander ça ...!» 

    - " Vous voulez une preuve ...?» 

    - " Un peu, oui..» 

     Alors le gars se penche dans l'escalier et crie : 

    - « Bébeeert ... ?? Toutes les deux... ?" 

    -  T'es con ou quoi!!! Bien sûr,..... ! Toutes les deux ...! 

     

     


    1 commentaire
  • C’est un homme plutôt mal habillé qui déambule sur les Champs-Élysées. 
    Soudain, une grosse Mercedes s’arrête à sa hauteur et la vitre arrière se baisse.Il regarde à l’intérieur et reconnaît un ami d’enfance, c'est Emmanuel MACRON !! 
    Macron le reconnaît également, sort de la limousine et demande à son chauffeur de l’attendre. 

    Il prend son ami par le bras et lui propose de faire quelques pas ensemble. 
    L’homme lui dit : - Je vois que tu as bien réussi dans la vie. 
    - Oui ça va pas mal, et toi ? 
    - Moi je dois dire que ça ne va pas très fort en ce moment. 
    Pendant qu’ils marchent , MACRON est intrigué par un « clic-clac » qui se fait entendre à chaque pas que fait l’autre. 
    - C’est quoi ce « clic-clac » ? lui demande-t-il. 
    - C’est la semelle d’une de mes chaussures qui c’est décollée et aujourd’hui je n’ai pas les moyens de m’en payer une autre paire. 
    > - Attends je vais te dépanner lui dit MACRON 
    Celui-ci sort de sa poche une grosse liasse de billets de 500 € entourée d’un élastique. 
    Il retire l’élastique, le donne à son ami et lui dit : 
    - Tiens ! Mets l’élastique autour de ta chaussure , comme cela ça ne fera plus « clic clac ».
     
     

    1 commentaire

  • 1 commentaire
  •  C'est la rentrée

      C'est la rentrée


    1 commentaire
  • Un gars est en train de pêcher tranquillement au bord d'une rivière, lorsqu'il sent la présence de quelqu'un derrière lui. Il se retourne et voit un petit vieux qui lui dit: ""Alors, on pêche?"".

    "Ben oui, vous voyez, çà me détend un peu"". Et le petit vieux fait demi-tour et s'éloigne. Au bout d'un moment, il entend de nouveau derrière lui: "Alors, on pêche?"" (toujours le même petit vieux).

    ""Ben oui, çà me change du stress de la vie parisienne"". Et le petit vieux fait demi-tour et s'éloigne. Un moment plus tard, le gars entend de nouveau derrière lui le même petit vieux: ""Alors, on pêche?"". Là, le pêcheur craque: ""Ecoutez, çà fait trois fois que vous m'importunez, çà commence à bien faire"".  Il plie ses affaires de pêche, enfourche son vélo, et attaque la grande côte qui mène au village où il est en vacances. Arrivé presqu'en haut de la côte, alors qu'il est en nage, il se retourne pour voir le chemin parcouru et aperçoit tout à fait en bas, le petit vieux qui lui fait des grands signes. Tiens, c'est curieux se dit-il, peut-être ai-je oublié quelque chose. Dans le doute, il fait demi-tour et redescend la côte qu'il avait eu tant de mal à grimper. Arrivé en bas, il s'arrête à côté du petit vieux qui lui fait: ""Alors, on fait du vélo""?


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique