• En cette période de confinement pour des millions de personnes à travers le monde, les propriétaires de chiens demeurent pourtant obligés de sortir ceux-ci régulièrement. Un Chypriote a montré qu’il était possible de le faire sans quitter son balcon.

    Bien que de nombreuses personnes soient obligées de rester chez elles, celles qui possèdent un animal de compagnie se voient contraintes de le sortir régulièrement. Un habitant de Chypre semble avoir trouvé un moyen original pour permettre à son chien de se dégourdir les jambes à l’extérieur, alors que lui reste à la maison.

    Comme le montre cette vidéo publiée mercredi 18 mars, un drone volant à un mètre du sol tient le chien en laisse. Le canidé ne semble pas perturbé par ce nouveau «maître artificiel», lequel permet au propriétaire de respecter les mesures de confinement imposées sur cette île où une centaine de cas de coronavirus ont été recensés.

     
    «Restez en sécurité à la maison, mais n’oubliez pas le bien-être de votre chien», a-t-il écrit sur Facebook, affirmant se trouver en quarantaine depuis cinq jours au moment de la publication de ce message partagé plus de 35.000 fois.
     

    1 commentaire
  • L’étonnante razzia sur les préservatifs et le papier toilette.

    Un préservatif enfilé sur un doigt vous évitera d’entrer en contact direct avec les boutons d’ascenseur, les poignées de porte et autres interrupteurs. Vous serez ainsi protégé du coronavirus.

    Sur Facebook, ce conseil illustré par quelques photos était lancé sur le mode de la plaisanterie par une marque de préservatifs. Contre toute attente, en Australie et à Singapour, les usagers suivirent en masse la préconisation : on en veut !

    Présentoirs dévalisés, rayons dévastés. L’amoureux transi revenait auprès de sa belle les mains vides. Il n’en restait plus un seul. Combien de couples d’un soir brisés par cette pénurie ? Combien de maris infidèles ont-ils saisi le prétexte de l’épidémie pour stocker en prévision de multiples conquêtes ? Face à un tiroir rempli à ras bord de cette protection en latex, quelques épouses restèrent incrédules : « Et tu vas me faire croire que c’est pour éviter d’attraper le coronavirus ? »

    Compte tenu de l’usage habituel du préservatif, certains fanfarons sont soupçonnés d’avoir appuyé sur les boutons d’ascenseur avec autre chose que le doigt. Le bouton du sous-sol, pourquoi pas… Mais le 15e étage ? Dès lors, à Singapour, seuls les êtres dotés d’une constitution hors du commun sont parvenus à se rendre en haut des tours. Sous les yeux admiratifs des secrétaires. Mazette ! Vous ici ? Qui l’eût cru ?

    Excepté cette ruée vers la capote, l’Australie se distingue également par une pénurie de papier toilette. Dans la crainte d’une forte disette, l’Australien n’hésitera pas à sen servir pour confectionner des rouleaux de printemps. Des mille-feuilles ?

    Non. Le scénario ne tient pas. Il va de soi que la disette ne favorise pas une fréquentation assidue des bidets. Alors, du papier toilette, pour quoi faire ? Peut-être des pliages. Des origamis en forme de poulets rôtis, de choucroutes et toute une myriade de plats virtuels qui permettraient de tenir le coup ? Assis sur son tas de boîtes de cassoulet, le Français se gausse. Ils sont fous, ces Australiens !

    Face à la forte demande, le journal NT News a joint, à son édition du 5 mars, huit pages blanches. Papier résistant, garanti sans « fake news ». Le concept est porteur. Certains quotidiens français devraient voir, dans cette formule, un moyen d’augmenter les tirages. Même imprimée, la presse mainstream en rouleau est une idée à creuser. Du journal à feuilleter avec un préservatif sur chaque doigt ! Le corona et connardvirus éradiqués en même temps. Joli coup double !

    https://www.bvoltaire.fr/letonnante-razzia-sur-les-preservatifs-et-le-papier-toilette/


    1 commentaire
  • Nous sommes victimes depuis le 14 mai 2017 d’un virus particulièrement destructeur, ce virus s’appelle le MacronaVirus ! L’épidémie est si importante que personne n’arrive à la contrôler, examinons ensemble cette épidémie.

    Le MacronaVirus touche quasiment toute la population française depuis maintenant plus de deux ans et il est impossible de le détruire ! Pourtant les chercheurs (citoyens) ont tout essayé pour en venir à bout !

    Il fait son apparition le 14 mai 2017 mais à ce moment là, la population n’a pas conscience du danger qui plane sur la France. Pourtant le danger est bien présent sauf qu’à ce moment là le MacronaVirus est un virus silencieux.
    Les gens qui étaient déjà contaminés par ce virus silencieux n’ont rien vu venir, dommage car le mal était déjà présent! La contamination avait pris possession de la nation… Les citoyens ont tentés de trouver des solutions.

    Il fallait absolument trouver un traitement pour que ce virus dégage le plus rapidement possible, et le premier traitement le voici :
    – Nom du traitement : Gilets Jaunes.
    – Début du traitement : 17 novembre 2018.
    – Le traitement : enfiler un gilet jaune car le virus n’aime apparemment pas le jaune fluo.
    – Prescription : Les samedis, enfiler un gilet jaune et descendre dans la rue ensemble pour une durée indéterminée jusqu’à destruction du virus.
    Observation :
    Après 63 samedis le constat est sans appel, ce traitement est clairement innefficace car le virus est de plus en plus fort, finalement ce traitement sera un traitement de fond car il sera combiné à un autre pour améliorer son efficacité.

    Juste avant le 56éme samedi d’un traitement qui semblait innefficace, d’autres chercheurs ont mis en place un nouveau traitement pour contrer ce virus dévastateur, ce traitement le voici :
    – Nom du traitement : Syndicats.
    – Début du traitement : 5 décembre 2019.
    – Le traitement : Blocage des transports (trains, métros), grève des enseignants, blocage des raffineries, même les médecins doivent rejoindre la grève car eux aussi sont contaminé par le MacronaVirus. L’objectif est simple : Il faut détruire ce virus pour éviter une plus forte propagation.
    -Prescription :Pour une durée indéterminée il faut appliquer le traitement au minimum une fois par jour jusqu’à anéantissement du virus.
    – Observation:
    Après 50 jours de traitement le résultat est encore une fois décevant ! Malgré l’utilisation des deux traitements en même temps le virus n’a pas perdue en intensité même si parfois il y a eu de l’espoir.
    L’utilisation de ces traitements a eut des conséquences sur certaines personnes, oui certains effets indésirables sont survenus brusquement.

    La liste des effets indésirables est tout à fait surprenante, ce qui a eu pour effet de forcer certaines personnes a l’abandon du traitement :
    – Fracture de la mâchoire.
    – Fracture du crane.
    – Perte d’un œil.
    – Hématomes multiples.
    – Irritation de la gorge, du nez et des yeux.
    – Brûlures de la peau.
    – Choc psychologique.
    – Et dans certains cas… la mort.

    En observant les effets indésirable et en observant l’innefficacité des traitements, un grand nombre de gens ont préféré se retirer quitte à subir ce virus particulièrement virulent.

    Clairement il n’y a plus rien à faire ce qui implique que le virus va s’étendre encore et encore mais il existe tout de même une solution, cette solution est difficilement applicable car elle consiste à exclure définitivement ce virus hors du territoire ! Pour ce faire il faut environ 30 millions de personnes qui appliquent les deux traitements tout les jours en multipliant la dose par 10. Une chose impensable surtout lorsque nous voyons les effets indésirables.

    Les chercheurs ont observé que le virus a une durée de vie limitée ce qui s’apparente à une bonne nouvelle, mais il lui reste malheureusement encore plus de deux ans à vivre ! Les dégâts de ce virus vont être encore impressionnants sans compter les effets indésirables que vont subir les gens qui tenteront d’appliquer encore les traitements.

    Ce virus est incontrôlable il contamine chaque jours de plus en plus de Français, il faut espérer qu’un jour un vaccin fasse son apparition ! En attendant il faudra encore être patient j’en ai bien peur


    1 commentaire
  • Le bain de soleil de l'anus

     Après des années passées à s’examiner le nombril et s’être aperçu qu’il en avait fait le tour, l’adepte du « bien-être » made in USA passe désormais à une autre partie de son corps de même taille mais située plus bas. Cette nouvelle pratique méga tendance, qui vient achever définitivement l’aérobic de Véronique et Davina, consiste – lecteur sensible, éloigne-toi de cet écran – à exposer son anus au soleil. Oui. Et soudain, tout va mieux.

    Jambes écartées vers l’astre salvateur, le naturiste acrobate recharge ses batteries, fait le plein de vitamine D. Il a trouvé, c’est par là qu’elle entre. Un certain Ra of Earth en est convaincu (oui, il l’est ! ) : « 30 secondes de soleil sur l’anus apporte plus d’énergie qu’une journée passée au soleil avec ses vêtements. » L’homme semble ignorer qu’un pantalon troué au bon endroit lui apporterait un afflux continu d’énergie pour peu qu’il tourne sur lui-même au gré de la position du soleil. Où a-t-il la tête ?

    En hiver, les villes pourraient offrir des stations de rechargement où l’usager aurait la possibilité de s’introduire une lampe solaire dans le postérieur durant une quinzaine de minutes avant de repartir requinqué, gonflé à bloc, en route vers de nouvelle aventures. Pour trois pleins, un verre offert. La mairie de Paris partenaire de l’événement. Création de couloirs réservés aux trouducs hâlés, pour ceux qui ne parviennent plus à s’asseoir sur la selle du Vélib’.

    Sur Instagram et Twitter, les pratiquants publient les photos de leurs séances de bronzage. Sur le ventre, sur le dos, jambes en l’air face à la mer façon « Welcome Refugees », chacun s’évertue à offrir un ensoleillement maximum à cette partie de leur anatomie que rien ne prédestinait aux feux de la rampe. Des positions alambiquées qui ne sont pas sans rappeler les contorsions du yoga. De la méditation par le bas.

    Face à cette « anussothérapie », le monde scientifique se montre perplexe. « La dose de vitamine D est bénéfique pour la santé mentale et physique mais vous n’avez pas besoin d’endommager votre peau en l’exposant au soleil », clame une doctoresse. De ce diagnostic éclairé (par le haut), il faut retenir l’apport bénéfique pour la santé mentale. Par suite d’une phénomène réfléchissant inexplicable, la lumière entrée par le postérieur pourrait finir, un jour ou l’autre, par éclairer les étages supérieurs… Un peu de patience. Les culs bénis du « bien-être » ne sont pas à l’abri d’un éclair de lucidité.

    https://www.bvoltaire.fr/la-nouvelle-cure-de-jouvence-le-bain-de-soleil-de-lanus/


    1 commentaire
  • Un des organisateurs de la cérémonie funéraire du général Qassem Soleimani a déclaré en direct à la télévision iranienne que la tête de Donald Trump était mise à prix à 80 millions de dollars.

    Faut-il prendre cette menace au sérieux ? À la manière d'un vieux western américain, un homme qui pourrait être l'un des organisateurs de la cérémonie funéraire du général Qassem Soleimani, éliminé lors d'une frappe américaine à Bagdad ordonnée par Donald Trump, vendredi 3 janvier, a annoncé en direct à la télévision iranienne que la tête du président des États-Unis était mise à prix à 80 millions de dollars, rapporte FranceInfo.

    80 millions pour la tête de Donald Trump

    Si les autorités iraniennes bel et bien ont juré de venger la mort du général Qassem Soleimani, comment considérer le degré de crédibilité de ces menaces qui circule actuellement partout sur les réseaux sociaux depuis le dimanche 5 janvier ?

    Un internaute, vivant à Londres et affirmant appartenir au Conseil national de la résistance iranienne, une organisation qui fédère l'opposition iranienne à l'étranger, a semblé prendre au sérieux ces déclarations dans un tweet :

    "Oh mon Dieu ! Le régime iranien vient juste d'annoncer une prime de 80 millions de dollars pour quiconque apportera la tête de Donald Trump, pour avoir tué Soleimani."
    Au nom de tout le peuple d'Iran – 80 millions d'Iraniens –, si chacun met un dollar de côté, cela fera 80 millions de dollars. Et nous donnerons ces 80 millions de dollars, en notre nom, comme cadeau à quiconque apporte la tête de la personne qui a ordonné le meurtre de la grande figure de notre révolution. Quiconque nous apporte la tête de ce lunatique aux cheveux jaunes, nous lui donnerons 80 millions de dollars au nom de la grande nation iranienne."

     Un journaliste de NBC confirme

    Toujours d'après Al Arabiya, à ce stade, l'identité exacte de l'homme qui prononce ces paroles n'est pas connue, et rien ne prouve qu'il appartient au régime iranien. Cependant, un correspondant de NBC News à Téhéran confirme dans tweet qu'il s'agit bien d'un des organisateurs de la cérémonie, ce qui laisse penser qu'il s'agit probablement d'un membre du régime. De là à prendre au sérieux ces menaces ? Pas encore, mais mieux vaut appeler à la prudence, compte tenu des récentes déclarations des hauts dignitaires du régime.

    https://www.gentside.com/etats-unis/en-iran-la-tete-de-donald-trump-mise-a-prix-a-80-millions-de-dollars_art93852.html

     


    votre commentaire
  • Un mois sans


    votre commentaire
  • Qui pourrait battre Emmanuel Macron ? Les résultats de notre sondage vont vous étonner !

    La question était : « Quelle serait la personnalité politique la mieux placée pour battre Emmanuel Macron ? »

    Chers lecteurs, vous avez été nombreux à voter, et vous nous avez surpris… Découvrez ci-dessous les résultats !

    NDLR : plusieurs d’entre vous ont regretté l’absence de François Asselineau dans la liste des noms proposés. Nous les prions de nous en excuser et ne manquerons pas de le rajouter la prochaine fois.

    https://www.bvoltaire.fr/sondage-quelle-serait-la-personnalite-politique-la-mieux-placee-pour-battre-emmanuel-macron/


    2 commentaires
  • Alors que certains se battent pour alléger leur tenue de travail, l'homme au guidon de son scooter, interpellé par la police, a simplement répondu aux forces de l'ordre : "Ben, il fait chaud non ?".

    A poil sur son scooter, mais avec son casque!

     

    La canicule est présente partout en Europe, et l'Allemagne n'est pas épargnée. Dans le sud-ouest du pays, les températures sont montées jusqu'à 39 degrés. Près de Berlin, un feu de forêt a ravagé 100 hectares depuis lundi 24 juin. Les animaux des deux zoos de la capitale ont tous dû être douchés

    Pour supporter au mieux la chaleur, les policiers ont demandé à pouvoir travailler en short et en chaussures ouvertes, sans succès. Une polémique a également éclaté à Munich, après que des agents de sécurité aient demandé à des femmes, prenant le soleil seins nus sur les plages de la rivière Isar, de se couvrir la poitrine. 

    Mais certains ont décidé de ne pas se plier à la loi. Dans le Brandebourg, mercredi 26 juin, un homme a été interpellé par la police. Rien d'anormal pour l'instant, excepté que ce dernier était totalement nu au guidon de son scooter. L'homme, qui n'avait pas oublié de mettre son casque, a simplement répondu aux policiers : "Ben, il fait chaud non ?". Les agents de la force de l'ordre ont immortalisé le moment.

    https://www.rtl.fr/actu/international/video-canicule-un-homme-entierement-nu-arrete-au-guidon-de-son-scooter-7797935512

     

     


    2 commentaires
  • Un homme en état d'ivresse a piloté un char d'assaut dans les rues d'une petite ville polonaise. Les autorités sont intervenues alors que le véhicule de 36 tonnes était stationné au beau milieu de la rue principale du village.

    Drôle de scène le 13 juin dans la petite ville de Pajeczno en Pologne : pris de boisson, un individu de 49 ans a parcouru les rues du centre-ville aux commandes d'un char d'assaut T-55, selon des médias polonais. Lorsque la police est intervenue, elle a trouvé deux individus à l'intérieur du véhicule militaire stationné en travers de la rue principale de la ville.

    Bourré dans son T-55

     

     Surprise : le conducteur avait reçu l'autorisation de conduire le véhicule de 36 tonnes de la part de ses supérieurs qui lui avaient demandé de le déplacer – bien qu'ils attendaient surtout de lui qu'il le fasse sobre et au moyen d'une remorque...

    Il a fallu attendre 5h du matin pour que les autorités parviennent enfin à déloger l'engin de la voie principale du village. Le facétieux conducteur risque jusqu'à deux ans de prison pour avoir piloté l'engin sous l'emprise de l'alcool, et jusqu'à huit ans de détention pour avoir mis les riverains en danger.

    Bourré dans son T-55

     

     

     Destiné à l'armée Rouge, le char d'assaut T-55 est un modèle qui a été conçu au sein du bloc soviétique dans les années 1940, puis développé jusque dans les années 1960. Il a ensuite été exporté à travers le monde.


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique